2 postes supprimés Lycée Expérimental en danger.

Ecrits sur le lycée

Marche sur le rectorat

Nos échanges avec le rectorat et le ministère

Notre lutte dans la presse

Dans un contexte général de réformes éducatives visant à réduire les dépenses publiques et les heures d’enseignement, la pérennité du Lycée Expérimental de Saint-Nazaire, établissement public cogéré depuis 1982, est une nouvelle fois remise en cause.

Au moment où nous célébrions le fait de pouvoir rester dans nos locaux, nous apprenions également que nous allions perdre deux postes de membres de l’équipe éducative (MEE) à la rentrée prochaine soit une perte de 10 % des effectifs, sans aucune concertation. La situation est plus que paradoxale : alors que le ministère nous octroie un financement sur 15 ans pour mettre nos locaux aux normes PMR, le Rectorat nous enlève les moyens de faire vivre le projet de notre établissement cogéré.

A notre demande, une délégation de l’équipe éducative a été reçue au Rectorat à Nantes le mercredi 13 mars pour affirmer notre impossibilité de fonctionner à 17 MEEs au lieu de 19. Loin de toutes considérations pédagogiques, les représentant.e.s du Rectorat nous ont opposé des arguments budgétaires, nous expliquant que nous devions contribuer comme tous les établissements aux réductions d’effectifs.

Depuis 1982, l’ambition de ce lycée a toujours été de proposer une approche différente de la formation sans surcoût. L’équipe éducative assure, outre les temps pédagogiques, les tâches qui incombent ailleurs au personnel administratif, de cuisine, d’entretien. Ceci est au cœur même du projet d’établissement qui stipule  « libre-choix » et « cogestion » .

De toute évidence, le Rectorat ne souhaite pas tenir compte du caractère alternatif et expérimental du lycée dans lequel pourtant, au quotidien, nous bâtissons « l’école de la confiance » , tant promue par le ministère, au moyen de la Pédagogie Institutionnelle.

Nous avons décidé de réagir face à cette amputation des effectifs de l’équipe éducative et entamons une série d’ actions pour récupérer nos deux postes. Plus que jamais, il nous semble indispensable de défendre l’existence d’alternatives pédagogiques au sein de l’école publique afin que chaque élève trouve sa place dans le système scolaire.

IMG_0002